mercredi 9 avril 2008

Lahore

DSC04067d

Si Karachi est la capitale économique du Pakistan, et Islamabad - sa capitale administrative, Lahore en est sans conteste la capitale culturelle. Située dans la région du Punjab, Lahore occupe une place stratégique sur la route commerciale reliant l'Asie Centrale au sous-continent asiatique. De ce fait, la ville est un véritable poumon intellectuel, artistique et culturel. Il n'est donc pas étonnant que nous y ayons trouvé les meilleurs musiciens qawwali et sufi. La ville regorge par ailleurs de magnifiques mosquées, de monuments Mughals et de bâtiments d'inspiration coloniale.

DSC04191b  DSC04168

La ville déverse un brouhaha continu et l'on trouve parfois refuge dans quelques petites ruelles de la vieille ville, où, en ce lendemain de fête de l'Eid, quelques Pakistanais étalent les restes de victuailles à même le sol. Vladimir a le ventre qui se soulève. En effet, tripes, intestins et autres cordons sur lesquels s'acharne une armée de mouches, sont loins de constituer des mets de choix pour nos papilles occidentales. Pourtant, cet embrouillamini de tripes semble bien destiné à la vente... Les trottoirs sont encore engorgés et l'eau qui y stagne y a pris une teinte rubiconde... Les sacrifices de la veille ne sont pas étrangers à cette nouvelle coloration.

DSC04223  DSC04214b

La visite de la superbe mosquée Wazir Khan et du Vieux Fort nous enchantent particulièrement. L'ambiance paisible détonne avec le bruit constant qu'exhale la ville. Des groupes d'enfants viennent converser avec nous et se faire prendre en photo. Car à Lahore, c'est le même combat qu'à Karachi. Des hordes de Pakistanais veulent se faire photographier avec vous. A l'extérieur du fort, où se trouve un grand nombre de touristes Pakistanais endimanchés en cette période de fête, les scènes prennent même l'aspect de shooting professionnel. Tout le monde dégaine, qui son appareil photo, qui son portable, pour immortaliser la rencontre. On se dispute, on se bouscule pour se tenir à nos côtés devant l'objectif. Leur chance est unique car dans le groupe d'étrangers - un bonus de taille: moi. Oui, une grande blonde aux yeux bleus. En ce lendemain de fête de l'Eid, je suis le cadeau qu'ils n'espéraient plus, le fond d'écran dont ils rêvaient, bref, la belle Aishwarya Rai peut aller se rhabiller.

DSC04234  DSC04063c

DSC04150bLe summum de notre popularité sera pourtant atteint lors de la visite du zoo de Lahore, plus vieux zoo du sous-continent, où de magnifiques arbres centenaires vous enchantent autant que les animaux qui s'y trouvent. Mais ce jour-là, au zoo de Lahore, une belle surprise attend les foules de familles Pakistanaises venues découvrir la faune et la flore. Un couple de Français est exceptionnellement exposé. Autant vous dire, que Suzi - l'éléphant qui collecte des billets avec sa trompe - ou le rhinocéros impassible, les Pakistanais n'en ont cure. L'attraction vedette, c'est nous. Nous nous prêtons de bonne grâce aux photographies mais lorsque vous donnez votre accord pour une photo à l'un, vous donnez du même coup votre accord à toute la ville. Vous posez donc à la chaîne et les Pakistanais se succèdent à vos côtés pour être immortalisés avec vous.

Comme partout au Pakistan, nous fumes sans arrêt accueillis et assistés par des inconnus dans la rue, venus spontanément proposer leur aide. Ainsi, à la sortie du Fort de Lahore, une voiture s'est arrêtée pour proposer de nous conduire où nous le souhaitions. Les invitations à venir dîner tous les jours de la semaines fusèrent de partout. Et lorsque Vladimir s'enquit sur l'endroit où il pourrait acheter des cigarettes, un adorable monsieur le devanca pour acheter un paquet à lui offrir. It's normal, it's their tradition. You are their guest in Pakistan. 

Posté par TKatia à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Lahore

Nouveau commentaire